Les Jeunes Socialistes d'Asnières

Les Jeunes Socialistes contre l’avatar du TAFTA: non au CETA !

0 commentaire Le par

Les Jeunes Socialistes expriment leur totale opposition à la signature du CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, examiné aujourd’hui au Parlement Européen avant d’être renvoyé devant les parlements nationaux pour validation dans les deux ans.

Accord mixte, des dispositions du CETA relevant des compétences de l’Union Européenne trouveront à s’appliquer dès début mars.

Les Jeunes Socialistes ont toujours participé aux nombreuses manifestations citoyennes soutiennent contre les traités CETA, TAFTA et TISA qui poursuivent la même logique: favoriser la libre- concurrence en réduisant la sphère d’intervention et de contrôle des Etats en la matière au profit des grands groupes multinationaux et au dépend des peuples.

De nombreuses études démontrent l’impact néfaste qu’aurait la signature du traité avec notamment la suppression de centaines de milliers d’emplois, la précarisation des travailleurs et notamment des agriculteurs du fait du dumping social qu’engendrerait un tel traité, au delà des impacts en terme d’environnement et de santé publique.

Au regard des risques environnementaux, sociaux et économiques avérés qu’engendrerait l’application des dispositions du traité, les Jeunes Socialistes soutiennent les eurodéputés qui voteront contre.

Les Jeunes Socialistes rappellent leur attachement à construire une Europe politique qui laisse plus de place aux aspirations démocratiques des peuples. Ils saluent en ce sens la prise de position claire et courageuse de Benoit Hamon contre le CETA, qui se distingue ainsi d’Emmanuel Macron prêt à sacrifier notre avenir pour quelques centièmes de points de croissance supplémentaires, aux dépends de l’avis des peuples et au profit de l’intérêt financier des grands groupes.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Les Jeunes Socialistes expriment leur totale opposition à la signature du CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, examiné aujourd’hui au Parlement Européen avant d’être renvoyé devant
Le par
Le 23 décembre 2015, le Premier Ministre a annoncé que la réforme constitutionnelle contiendra la déchéance de nationalité pour tous les binationaux condamnés définitivement pour terrorisme.
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :